Audience publique au Bajo Aguán

Depuis 2009, la situation de violence exercée par les forces militaires et de police et par les barons de l’huile de palme à l’encontre des communautés paysannes dans la vallée fertile de l’Aguán s’est aggravée. La source est le conflit pour la terre que quelques grands propriétaires fonciers se sont appropriée pour y produire de l’huile de palme, laquelle est cependant indispensable à la survie des communautés paysannes. Entre septembre 2009 et novembre 2012, 55 membres des organisations paysannes et de leurs groupes de soutien ont été assassinés. A ce jour, aucun meurtre n’a été élucidé. En mai 2012, des organisations de droits de l’Homme ont organisé une audition publique relative aux graves violations de droits humains dans la vallée de l’Aguán.