#BelgiumActNow : Les citoyens et la société civile se mobilisent à la clôture de la COP23 !

Du 16 au 19 novembre, dans plusieurs villes belges, une série d’actions seront organisées dans le cadre de la mobilisation pour la justice climatique #BelgiumActNow. A la clôture de la COP 23 à Bonn, plus de 40 organisations et collectifs citoyens pointent l’absence de plan national climat

et appellent les responsables politiques belges à mener des politiques environnementales concrètes, justes et ambitieuses à la hauteur de l’urgence climatique.

L’Accord de Paris était une lueur d’espoir dans la lutte contre le réchauffement climatique, mais les engagements des gouvernements sont loin d’être suffisants pour pouvoir le respecter. Le climat s’invite pourtant de plus en plus dans l’actualité : le nombre de phénomènes météorologiques extrêmes ne cesse d’augmenter alors que nous ne sommes “que” à un réchauffement de 1,1°C. [1]

En 2015, la Belgique avait gagné le prix Fossile à l’ouverture de la COP21 pour être arrivée à Paris sans accord national. La situation n’est guère plus brillante cette année, puisque la Belgique n’a plus de plan national climat et que les émissions nationales sont reparties à la hausse depuis 2014. Alors que l’on entend certains ministres se féliciter dans les médias du travail fourni, la Belgique n’est pas prête d’atteindre les objectifs européens fixés à l’horizon 2020.

C’est pourquoi plus de 40 organisations et collectifs citoyens belges [2] ont décidé de se mobiliser du 16 au 19 novembre sous le slogan #BelgiumActNow”. Des masses critiques - manifestations cyclistes conviviales et festives - sont organisées à Anvers, Gand, Louvain, Alost, Bruxelles et Namur le 18 novembre. De plus, répondant à un appel à mener des actions décentralisées dès le 16 novembre, plus de 10 collectifs préparent des actions diversifiées partout dans le pays.

Ces mobilisations exigent de la Belgique qu’elle se dote d’un “Plan National intégré Énergie-Climat 2030” ambitieux et juste. Une lettre (en annexe) reprenant les revendications seront remises aux parlementaires et responsables politiques régionaux et nationaux à l’issue des masses critiques.

“Les COP se succèdent mais les engagements de nos pays européens sont largement insuffisants pour pouvoir respecter l’Accord de Paris, à savoir, ne pas atteindre un réchauffement de 1,5°C, et ne surtout pas dépasser la limite des 2°C. Nous ne pouvons plus nous contenter de paroles et de promesses, comme la déclaration commune des parlements du 13 novembre. Il est temps que des politiques publiques qui tiennent compte des engagements pris à Paris soient mises en place dans tous les domaines de la société belge” explique Antoinette Brouyaux, porte-parole pour le p. “La COP se clôture le 17 novembre avec une Belgique qui est loin de faire figure de bon élève en matière de lutte contre le réchauffement. Avec #BelgiumActNow nous voulons qu’à la veille des élections de 2018 et de 2019, la justice climatique soit au coeur de l’agenda politique local, régional, fédéral et européen.”

Après la participation de centaines de Belges aux mobilisations à Bonn, dont le voyage à vélo jusqu’en Allemagne, l’action de désobéissance civile Ende Gelände [3] et la manifestation pour la justice climatique [4], la mobilisation #BelgiumActNow clôturera la mobilisation citoyenne autour de la COP23.

Images et vidéos téléchargeables en ligne partir de : http://climate-express.be/revolution-velo/?lang=fr (actualisé au fur et à mesure de la journée)