24 janvier 2013

En Autriche, des réfugiés se battent pour des conditions de vie plus dignes

Le 24 novembre 2012, des activistes réfugiés issus des camps autrichiens ont marché vers Vienne pour réclamer l’amélioration des conditions de vie des réfugiés et demandeurs d’asiles.

A Vienne, les activistes ont mis en place un « camp protestataire de réfugiés ». A ciel ouvert et public, il vise à sensibiliser l’opinion sur les conditions de vie déplorables des réfugiés et demandeurs d’asile en Autriche et pour revendiquer le respect et la réalisation de leurs droits humains fondamentaux.

Certains demandeurs d’asile et réfugiés, ayant trouvé refuge dans une église, ont entamé une grève de la faim. Au 21 Janvier, 45 d’entre eux participent à cette grève de la faim depuis déjà 30 jours.

Stoppés le 22 janvier, les réfugiés de Votivkirche ont annoncé qu’ils recommenceraient le jeûne à partir du 1er février si le gouvernement ne réagit pas à leurs revendications d’ici là.

FIAN a rédigé une lettre ouverte concernant la situation des réfugiés sommant, entre autres, le gouvernement autrichien de prendre des mesures immédiates pour assurer le respect et la protection des droits des réfugiés et demandeurs d’asile et l’accès à une assistance sociale minimale que garantissent les standards internationaux des Droits de l’Homme. FIAN Autriche est actuellement en contact avec le groupe de réfugiés et surveille l’évolution de la situation.

Prenez quelques minutes pour lire la lettre de FIAN (anglais) : ici

Voyez aussi la vidéo de la visite de Jean Ziegler aux réfugiés de Votivkirche (disponible en anglais et néerlandais)