22 mars 2013

FIAN demande justice pour l’assassinat d’un adolescent guarani

Les Indiens Guarani-Kaiowá du Mato Grosso do Sul au Brésil vivent dans la pauvreté et sont privés de l’accès à leurs terres ancestrales depuis les années 1970 marquées par le boom des monocultures de soja et de canne à sucre.

En mars 2013, FIAN Brésil, Amnesty International, Justiça Global,la Plateforme DHESCA Brésil, le CESE, le CIMI et le Comité pastoral de la Terre (CPT) ont visité le village de Pindoroky dans la commune de Caarapó pour enquêter sur les circonstances entourant la mort d’un jeune guarani de 15 ans appelé Guarani Denilson Barbosa, brutalement assassiné alors qu’il pêchait près du territoire.

En réponse à cet assassinat et aux violations perpétuelles des droits humains commises à l’encontre des communautés Guarani, FIAN Brésil et FIAN Belgium ont envoyé une lettre au gouvernement brésilien exigeant :

  • la finalisation du processus d’identification et de délimitation des territoires indigènes des Guarani-Kaiowá ;
  • la mise en œuvre de politiques en faveur de la réhabilitation de l’environnement dans les zones dévastées ;
  • le retour à des conditions de vie dignes pour les Guarani-Kaiowá ;
  • la garantie du droit à une alimentation adéquate et de programmes d’assistance alimentaire d’urgence en cas de besoin ;
  • une enquête approfondie sur les crimes commis contre les Indiens Guarani-Kaiowá, et
  • la garantie de leur sécurité.

Le 5 mars 2013, le Bureau du Président a fait savoir que l’affaire avait été transférée au Ministère de la Justice et au Secrétariat des Droits de l’Homme.

Consultez la lettre dans son intégralité ici(en portugais).