La PAC et l’endettement des agriculteurs

Quelles politiques alternatives ?

A l’occasion de la journée internationale des luttes paysannes, le CADTM (Comité pour l’Abolition des Dettes Illégitimes) a consacré le numéro de sa revue AVP (Les Autres Voix de la Planète) aux dettes privées illégitimes (microcrédit, dettes étudiantes, hypothécaires, paysannes...)... et les luttes menées contre elles !

Tandis que nous aspirons à l’exercice de nos droits les plus fondamentaux, l’endettement s’impose à nous, en tant que citoyen-ne-s d’un État, contribuables d’une municipalité, et en tant qu’individus d’abord. Outils de spoliation et de dépossession des peuples depuis des millénaires, les dettes privées enserrent nos corps, dictent nos choix. Dettes paysannes, dettes étudiantes, dettes hypothécaires, microcrédit… les dettes privées ont un impact destructeur aux quatre coins de la planète. Ces dettes doivent être questionnées. D’où viennent-elles ? Comment sont-elles contractées ? Pourquoi augmentent-elles ? À qui profitent-elles réellement ? Et, pourrait-on s’en passer ?

Un chapitre entier est consacré aux "Dettes Paysannes" et à l’endettement dans l’agriculture au Nord et au Sud, véritable fardeau qui pèse sur la capacité des producteurs-ices et des mouvements sociaux qui défendent la souveraineté alimentaire des peuples.

> Lire l’article co-écrit par FIAN Belgium et la FUGEA : La PAC et l’endettement des agriculteurs : quelles politiques alternatives ?

> Sommaire du numéro sur les dettes privées illégitimes

> S’abonner à la revue AVP