30 ans de soutien à la lutte pour le droit à l’alimentation et à la nutrition

La communauté LGBTIQA

Le droit de nourrir l’inclusion

La dernière édition de La Lutte analyse comment la discrimination effroyable dont souffrent les groupes LGBTIQA mine leur accès à une alimentation adéquate et suffisamment nutritionnelle.

Les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, inter-sexes, queers et asexuées (LGBTIQA), dérogeant généralement aux structures hétérosexuelles dominantes de nos sociétés, ont dès lors une orientation sexuelle et/ou une identité de genre considérées comme non-normatives. C’est précisément pour cette raison qu’elles se heurtent à des obstacles considérables en termes d’accès à l’éducation, au marché de l’emploi et aux programmes sociaux.

En d’autres mots, si l’on définit son identité sexuelle en dehors des orientations sexuelles socialement acceptées, on est plus enclin à être discriminé dans les sphères politique, économique et sociale. Ces restrictions ont des conséquences considérables, notamment sur leur capacité à accéder à une nourriture adéquate, culturellement acceptable et suffisamment nutritionnelle.

Malgré une énorme mobilisation et des avancées ces dernières décennies, les gouvernements opposent encore une forte résistance à changer les discours normatifs et à véritablement lutter contre la stigmatisation de ces communautés. A l’heure où l’inclusion et la tolérance sont mises à mal, quelles sont les approches et les stratégies à même de garantir le respect des droits des personnes LGBTIQA et de répondre réellement et de manière appropriée à leurs besoins ?

Lisez La communauté LGBTIQA : Le droit de nourrir l’inclusion

PDF - 244.5 ko