La crise alimentaire mondiale : Constats, analyses et perspectives

Thérèze Snoy, député Ecolo et Claire Guffens, chargée de recherche et plaidoyer chez FIAN Belgium ont publié un document d’analyse, intitulé "La crise alimentaire mondiale : Constats, analyses et perspectives" dans la revue Etopia.

La volatilité des prix des denrées alimentaires et des matières premières observée récemment suscite de profondes inquiétudes quant au fonctionnement de l’approvisionnement en denrées alimentaires de l’Europe et du monde. Les populations les plus vulnérables ont été les premières concernées par la hausse des prix alimentaires mondiaux.

1 milliard de personnes ont faim dans le monde ! D’après la FAO, le passage estimé de 7 à 9,1 milliards d’individus nécessitera d’augmenter de 70% les denrées alimentaires d’ici 2050. Or, on ne peut pas parler de pénurie, les disponibilités alimentaires sont suffisantes pour remplir tous les estomacs de la planète. Le problème clé est l’accessibilité des denrées alimentaires. Dont la cause est, au-delà des questions climatiques, de développement de l’agriculture dans le Sud ou des effets négatifs du développement des agrocarburants de première génération, liée en grande partie au phénomène relativement neuf de la spéculation sur les matières premières alimentaires.

Le présent article vise, tout d’abord, à identifier les causes de la crise alimentaire qui perdure avec des soubresauts depuis 2008. En effet, selon la FAO, les prix alimentaires mondiaux ont atteint en décembre 2010 un niveau plus haut que le pic de l’été 2008, lorsque la crise alimentaire battait son plein et avait provoqué des émeutes « de la faim » dans de nombreux pays. Dans un deuxième temps, les auteures se penchent sur le discours des institutions mondiales et nationales par rapport au problème de la faim et des problématiques connexes. Enfin, elles évoquent l’émergence de la pensée alternative d’un nouveau mode de production alimentaire.

(…)
Voir le document complet :

PDF - 722.2 ko