3 avril 2012

Le cadre des droits de l’Homme dans les luttes agraires contemporaines

Des questions importantes soulevées par les mouvements sociaux actuels, comme la vision de la souveraineté alimentaire, ont été de plus en plus abordées en tant que questions de droits et par un discours de droit : la souveraineté alimentaire est le droit des peuples à une alimentation saine, culturellement acceptable, produite avec des méthodes écologiquement durables, et le droit de définir leur propre système alimentaire. Historiquement, cela ne serait pas nouveau. Ainsi, qu’est-ce qui est différent aujourd’hui ? La section "invités" du "Journal of Peasant Studies Grassroots Voices", rédigée par Sofia Monsalve de FIAN, éclaire d’une part sur les raisons et la manière dont les mouvements agraires emploient maintenant l’approche des droits de l’Homme dans leurs luttes, et d’autre part sur les impacts et les limitations d’utilisation de ce cadre pour mettre en avant la cause des populations pauvres rurales.

Lire l’article (en anglais) :

PDF - 368.7 ko