24 novembre 2015
Communiqué COP 21

Les mouvements paysans et leurs alliés réclament une transformation de nos systèmes alimentaires

Bruxelles/Paris/Ostende – Durant la COP 21, une grande mobilisation des mouvements paysans et de leurs alliés rassemblés au sein de l’Alliance européenne « Hands On the Land for Food Sovereignty » (HOTL4FS) fera entendre ses revendications pour une véritable justice climatique. Les partenaires de l’Alliance réclament en particulier : une transformation radicale de nos systèmes alimentaires vers des modèles agroécologiques ; un rejet des fausses solutions climatiques dictées par le milieu de l’agro-industrie ; et un contrôle démocratique de la terre et des ressources naturelles en faveur des petits paysans.


Le système alimentaire actuel est responsable de 44 % à 57 % du total des émissions de gaz à effet de serre (GES) [1]. Ces émissions proviennent principalement des pratiques de l’agro-industrie et sont liées en particulier : aux déforestations dues à l’expansion des cultures : aux méthodes de production agro-industrielles dépendantes des énergies fossiles (essence, engrais, pesticides, etc.) ; à l’élevage industriel ; au transport et à la conservation des marchandises ; à la transformation et l’emballage des aliments ; ou encore aux GES produits par les énormes quantités de déchets issus du gaspillage alimentaire.

«  L’alimentation est donc un enjeu central pour le climat et il est temps d’opérer un véritable changement de paradigme de nos modes de production et de consommation pour rencontrer le défi climatique  » affirme Manuel Eggen de FIAN Belgium, membre de l’Alliance européenne Hands On the Land for Food Sovereignty. A cet égard, les partenaires de HOTL4FS dénoncent les fausses solutions mises en avant par les entreprises et certains États pour lutter contre le changement climatique, en particulier :l’agriculture intelligente face au climat (climate smart agriculture) ; les marchés du carbone (REDD+) ; et l’initative Blue carbon. « Ces fausses solutions, proposées par le milieu des affaires et basées sur les biotechnologies et les méthodes de marché, visent essentiellement à perfectionner et préserver le système alimentaire industriel », poursuit Manuel Eggen.

« La vraie solution aux crises du climat ne passera pas par la conformation au modèle industriel, mais plutôt par la transformation et la construction de nos propres systèmes alimentaires locaux », déclare Serge Peereboom du Mouvement d’Action Paysanne (MAP), membre belge de La Via Campesina, le plus grand mouvement paysan au monde. « Cette transformation est fondée sur la production agroécologique d’aliments et une relocalisation de nos systèmes alimentaires à travers les circuits courts entre producteurs et consommateurs », poursuit Serge Peereboom en se référant à la Déclaration du Forum International sur l’Agroécologie qui s’est tenu du 24 au 27 février 2015 au Mali.

« L’une des premières priorités des paysans pour mettre en œuvre la transition agroécologique c’est de lutter contre les accaparements des terres et de l’eau par les entreprises et les gouvernements et d’assurer un accès équitable et un contrôle démocratique sur les ressources naturelles » déclare Seydou Traore, membre du réseau No-Vox Burkina, qui viendra porter la voix des paysans du Sud durant la COP21. Dans ce sens, les mouvements paysans présents à Paris appelleront à rejoindre la Convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau.

Contact presse :
Manuel Eggen, FIAN Belgium – 02/640.84.17
Serge Peereboom, MAP -

Dans le cadre de la COP 21, FIAN Belgium et les partenaires de l’Alliance Hands On the Land for Food Sovereignty soutiendront notamment les événements suivants :

  • 29 novembre : Participation à la Grande marche citoyenne pour la justice climatique à Ostende.
  • 4 décembre  :Action « Alerte climatique » : Les citoyens tirent la sonnette d’alarme !!! Partout en Belgique l’action visera à faire sonner un maximum d’alarmes : sonneries d’école, alarmes d’entreprises, cloches d’églises, klaxons, sifflets, GSM…
  • 5 décembre :participation au symposium populaire de l’agriculture paysanne à Liège
  • 5-6 décembre : Sommet citoyen pour le climat. Plusieursévénements organisés par la Confédération paysanne et La Via Campesina.
  • 9 Décembre : «  Journée de l’Agriculture Paysanne et de la Souveraineté Alimentaire  » organisée par la Confédération paysanne et La Via Campesina à la Zone d’Action Climat (au 104, lieu culturel à Paris) : ateliers, conférences, marchés paysans, …
  • 10 décembre : Conférence « Refroidir la planète : les mouvements sociaux mènent la lutte ! ». Appel à rejoindre la Convergence globale des luttes pour la terre et l’eau (Salle Olympe de Gouge, Metro Voltaire).
  • Durant toute la COP21 : Climate Games. Des activistes de FIAN Belgium participeront à ce grand jeu d’action-aventure et de désobéissance civile non violente, dont l’objectif sera d’empêcher les multinationales de réussir leur putsch sur les négociations climatiques.

Pour plus d’information sur les événements des partenaires de l’Alliance européenne Hands On the Land for Food Sovereignty :
Manuel Eggen : 02/640.84.17

PNG - 576.8 ko