Prolongation de l’Action urgente au Mozambique

En octobre dernier, FIAN a lancé une Action Urgente pour mettre fin aux violations des droits des paysans de Niassa, province du Mozambique où les plantations industrielles d’arbres sur quelques 13 000 hectares de terres menacent la sécurité alimentaire des populations locales. Sida, l’agence suédoise de développement, a encouragé et financé la mise en place de ces plantations d’arbres à Niassa. De plus, la compagnie en question, Chikweti Forests of Niassa, est une filiale du Global Solidarity Forest Fund (GSFF) établi en Suède.

Fin septembre 2012, une délégation de paysans du Mozambique s’est rendue en Europe pour porter la voix des populations. La délégation de l’Union Nationale des Paysans (UNAC) a rencontré les représentants du gouvernement et les investisseurs en Suède et dans d’autres pays, afin d’évoquer les problèmes auxquels ils sont aujourd’hui confrontés et faire valoir leurs revendications.

Si des gouvernements et investisseurs soutenant Chikweti ont montré une certaine détermination à répondre aux demandes de la délégation, à Niassa, les violations des droits de l’Homme n’ont pas cessé et les communautés concernées continuent de souffrir.

Par conséquent, l’UNAC a demandé à FIAN d’augmenter la pression sur le gouvernement suédois afin qu’il considère les demandes des communautés, notamment la réalisation d’une évaluation de l’impact sur les droits de l’Homme des projets de développement de la Suède au Mozambique, un plus grand contrôle des investisseurs opérant depuis la Suède et la mise en place d’un mécanisme de suivi des activités des entreprises.
FIAN International prolonge ainsi cette Action Urgente jusqu’au 30 avril 2013.

Rejoignez-nous et soutenez vous aussi la communauté de Niassa.
Retrouvez toutes les informations ici