Invitation

Séminaire "approche droits"

Echange de pratiques en matière d’approche basée sur les droits humains

3 décembre 2021 08h45

Maison des associations internationales

rue de Washington 40 - 1050 Bruxelles

L’approche basée sur les droits humains. Quels sont ses contours, ses spécificités ? Quels avantages offre-t-elle ? A travers 8 sessions et des thématiques aussi diversifiées que le genre, les contextes fragiles, l’approche décoloniale, les droits collectifs, 14 organisations partageront leurs pratiques et développeront leur auto-critique pour réancrer leur approche de la pensée et du cadre des droits humains dans une réalité commune et partagée.

FIAN Belgique vous y retrouve lors des deux sessions qu’elle coorganise l’après-midi en parallèle "Comment garantir une participation effective des mouvements sociaux dans le plaidoyer pour la défense des droits au niveau local et global ?" et en plénière avec une session animée par Manuel Eggen intitulée "Vers une approche décoloniale des droits humains".


Programme

PLENIERE – MATIN

L’approche droits dans la coopération internationale :
le défi des contextes fragiles

Pourquoi l’approche basée sur les droits est-elle si importante dans la coopération internationale, et a fortiori dans les contextes particulièrement fragiles ? Quels sont les outils concrets, les bonnes pratiques et les défis que rencontrent les acteurs de la coopération internationale dans la mise en œuvre de cette approche, en particulier dans les contextes fragiles ? (Geoffroy Matagne, politologue à l’université de Liège) (Cliquez ici pour en savoir plus)

SESSION PARRALELE MATIN

  1. De la création à l’application effective des droits collectifs : La réduction collective du temps de travail, le droit de grève, la liberté de négocier et de s’affilier à un syndicat, autant de droits qui nous semblent aujourd’hui évidents mais qui résultent de plusieurs décennies de lutte et de négociation, aussi bien en Belgique qu’à Genève où se situe l’Organisation Internationale du Travail (OIT). Et surtout, qui ne sont toujours pas respectés partout dans le monde ! (Cliquez ici pour en savoir plus)
  2. Le secteur minier peut-il devenir moteur du développement durable ? : A l’heure ou nos besoins en matières premières augmentent considérablement, le secteur minier en Afrique continue d’être entaché par des atteintes répétées aux droits humains. Les innombrables ressources naturelles présentes sur ce continent attirent toutes les convoitises et ne profitent que très peu aux populations locales et travailleurs miniers. (Cliquez ici pour en savoir plus)
  3. Empowerment : renforcer les capacités individuelles ou œuvrer à la transformation sociale ? Le secteur de la coopération au développement adopte avec enthousiasme l’idée d’empowerment depuis des années. Elle est au cœur des objectifs de développement durable des Nations unies et occupe une place importante dans le discours des ONG et des organisations internationales de développement.(Cliquez ici pour en savoir plus)

SESSION PARALLELE – APRES-MIDI

  1. Comment garantir une participation effective des mouvements sociaux dans le plaidoyer pour la défense des droits au niveau local et global ? Les mouvements sociaux sont au cœur de la plupart des revendications pour un développement durable, pour plus de justice sociale et environnementale. A l’œuvre dans les dynamiques de mobilisation, ces mouvements sont pourtant trop souvent ignorés, manquent de visibilité ou de légitimité dans les espaces où il s’agit de défendre les droits humains des personnes et des communautés concernées, que ce soit au niveau local, national, régional ou international. (Cliquez ici pour en savoir plus)
  2. Défendre les droits humains pour vivre dans des sociétés durables et justes-)
  1. Comment les droits du travail transforment les militants (syndicaux) en féministes)

PLENIERE – APRES-MIDI

Vers une approche décoloniale des droits humains

Les droits humains ont accompagné plusieurs luttes contre l’oppression des peuples, telles que les luttes de décolonisation et la lutte anti-apartheid. Ils ont également joué un rôle important dans certaines avancées sociales émancipatrices, telles que le droit à l’avortement, le droit au travail et à la sécurité sociale, les droits des LGBTQI+. Mais il faut aussi reconnaître que le cadre actuel des droits humains se révèle largement impuissant pour lutter contre les causes structurelles de la pauvreté et des injustices sociales.

Cliquez ici pour en savoir plus)

Retour en haut de la page