Leider ist dieser Text nicht auf Deutsch verfügbar. Originaltext: fr
4. März 2022
#Foodsystems4People

Webinaire "Qui gouverne nos systèmes alimentaires ?"

Revoir ce moment fort de la gouvernance alimentaire

Quel moment !! Les forces affluent positivement suite à cet événement mémorable, avec beaucoup d’envie de poursuite ! La discussion est désormais ouverte pour débattre d’une gouvernance démocratique pour nos systèmes alimentaires avec : Michael Fakhri, Leonard Mizzi, Anja Hazekamp, Beata Kempa, Saskia Bricmont , Maria Noichl, Claude Gru ffat, Eric Andrieu, Nora McKeon Sofia Monsalve, Paula Gioia, Morgan Ody et Atilla Szocs. Cet événement était animé par Thierry Kesteloot sous l’égide des membres européens de la réponse autonome des peuples au #UNFSS !

En tant que représentant des membres européens de la Réponse Autonome des Peuples à l’UNFSS, nous avons organisé cet événement avec les institutions européennes pour débattre autour de la question suivante:

"Comment et dans quelle mesure les nouvelles modalités de la gouvernance alimentaire mondiale remettent en cause la sphère publique et la prise de décision démocratique ?"

Introduction

Panel 1 : La gouvernance alimentaire dans sa dimension globale

Avec les interventions de : Maria Noichl (S&D), Beata Kempa (ECR), Saskia Brickmont (Verts), Sofia Monsalve (FIAN Int’l)

Les nouvelles modalités de la gouvernance alimentaire mondiale remettent en question la sphère publique et la prise de décision démocratique pour la transformation de nos systèmes alimentaires. Comment le PE et l’UE peuvent-ils défendre et promouvoir une gouvernance alimentaire multilatérale démocratique fondée sur les droits de l’homme ? Qui doit être à la table des négociations et à quelles conditions ?

Avec le Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA), l’OMC, la FAO, la Banque mondiale, la CDB, la CCNUCC, le Sommet des systèmes alimentaires des Nations unies, ... la gouvernance alimentaire est fragmentée, non coordonnée, faible et souvent contradictoire. Les droits de l’homme ne sont pas pris en compte dans tous les espaces avec le même degré, ou sont complètement ignorés.

Les États membres adoptent des positions différentes dans les différents espaces, parfois éloignées de l’urgence ou des meilleures pratiques en matière de transformation des systèmes alimentaires. Quels sont les espaces à renforcer au niveau mondial pour assurer la cohérence des politiques et la responsabilité de la gouvernance pour une transition vers des systèmes alimentaires durables qui placent les personnes et la planète au centre ?

Panel 2 : Politiques alimentaires de l’Unione Européenne et gouvernance alimentaire

Avec les interventions de : Leonard Mizzi (CE) , Claude Gruffat (french only) (Verts) , Anja Hazekamp (GUE), Atilla Szocs (Ecoruralis)

La concentration du pouvoir des entreprises dans les systèmes alimentaires continue de croître, ainsi que leur influence politique, y compris à travers un récit basé sur l’innovation, la technologie, la numérisation et les initiatives multipartites dirigées par les entreprises. Comment faire face à la concentration du pouvoir des entreprises et éviter la capture des institutions démocratiques pour la gouvernance alimentaire publique ?

Dans le cadre du "Green Deal" européen, l’UE vise une transition vers des systèmes alimentaires durables, avec des choix politiques difficiles - mais nécessaires. Quels sont les politiques, mécanismes et moyens de l’UE qui devraient être utilisés pour renforcer la gouvernance démocratique et basée sur le droit des systèmes alimentaires ?

La transition vers des systèmes alimentaires durables nécessite une approche holistique dans différents domaines politiques (ex. climat, environnement, biodiversité, commerce, finance). Comment renforcer le leadership et la cohérence de l’UE en reliant différents domaines politiques pour une approche de gouvernance holistique afin de transformer les systèmes alimentaires ?

Questions & Réponses

Avec les interventions de : Leonard Mizzi, Claude Gruffat (french only), Beata Kempa et Anja Hazekamp

Remarques & Conclusion

Avec les interventions de : Éric Andrieu (S&D) et Morgan Ody (Coordinateur international de La Via Campesina)