Defend The Defenders (2023)

Droit à l’alimentation Défenseurs des droits humains Belgique Monde
logo article
Invitation

Webinaire "Defend the defenders"

Agir face à la criminalisation des activistes et défenseur.euse.s des droits humains

Dans la foulée du dernier Beet the System ! FIAN revient sur la thématique de la criminalisation des défenseur.euse.s des droits humains, et vous convie à venir débattre de ces questions cruciales pour notre démocratie lors d’un webinaire ce jeudi 15 février de 13h à 14h30 CET.

Désolé, cet article n’existe pas en français. Langue d’origine : fr
ONU Défenseurs des droits humains Entreprises et droits humains Monde
Souveraineté alimentaire et agroécologie Défenseurs des droits humains Belgique Monde
logo article
Beet The System!

Introduction

« Ils voulaient nous enterrer, mais ils ne savaient pas que nous étions des graines »

 [1]

Cette année, ce nouveau numéro du Beet the System! se focalise sur la criminalisation des défenseur.euse.s des droits humains, et en particulier du droit à l’alimentation. Vingt-cinq ans après l’adoption de la Déclaration sur les défenseur·se·s des droits humains, la situation de celles et ceux qui militent pour l’environnement et l’alimentation reste dramatique : ils·elles sont les plus criminalisé.e.s au monde. Parallèlement, l’espoir qu’avait fait naître l’après-covid et la réouverture de l’espace civique après les mesures de confinement s’est vite éteint face aux nouvelles restrictions de la contestation sociale.

Désolé, cet article n’existe pas en français. Langue d’origine : fr All the versions of this article: nl
Approche aux droits humains Droit à l’alimentation Défenseurs des droits humains Monde
logo article
Defend The Defenders

Défenseur·euse·s des droits humains, criminalisation et droit à l’alimentation

Michael Phoenix – Expert des droits humains, actuellement Responsable « recherche et plaidoyer » pour la Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur la situation des défenseur·euse·s des droits humains

Article traduit de l’anglais vers le français, version originale disponible en ligne : fian.be/2151

Depuis des décennies, les personnes qui agissent pour donner une signification concrète aux droits humains dans la vie quotidienne des gens, font face à des représailles pour leur activisme. Cette année marque le 25ème anniversaire de la déclaration des nations unies destinée à leur donner les moyens d’agir et à les protéger, mais les attaques se poursuivent. Leur lutte nous apporte des enseignements précieux sur la quête de la vigueur des droits humains.
Le droit de défendre les droits

Souveraineté alimentaire et agroécologie Défenseurs des droits humains Belgique Monde
Droit à l’alimentation Défenseurs des droits humains Monde
logo article
Beet The System!

In Palestina levert kritiek je het label van ‘terrorist’ op

Victor De Roeck - campagneleider van Viva Salud

De onrechtmatige bouw en uitbreiding van nederzettingen en de bijbehorende infrastructuur op Palestijns grondgebied zijn een kenmerkend aspect van de Israëlische bezetting. Sinds 1968 zijn tienduizenden Palestijnse huizen en eigendommen gesloopt, en minstens 100.000 hectare land is in beslag genomen voor Israëlische nederzettingen en landbouwprojecten [1]. Hoewel de kolonisatie van Palestina al verschillende keren veroordeeld werd door de internationale gemeenschap, blijven Israëlische kolonisten tot op de dag van vandaag land stelen van Palestijnen, waardoor boeren die hun landbouwgrond zien krimpen, of zelfs volledig zien verdwijnen. Het Palestijnse middenveld wordt monddood gemaakt: organisaties die opkomen voor de boeren worden als terroristisch bestempeld.

Désolé, cet article n’existe pas en français.
Accès à la terre Climat et éco-destruction Défenseurs des droits humains Monde
Défenseurs des droits humains Entreprises et droits humains Belgique Europe
Climat et éco-destruction Défenseurs des droits humains Colombie
Défenseurs des droits humains Philippines
logo article
Beet The System! 2023

PHILIPPINES : Des communautés paysannes et mouvements sociaux criminalisés

Clarisa Ramos & Isidro Genol Jr

Cet article est publié en avant première à l’occasion de la commémoration de l’assassinat de Ben Ramos le 6 novembre 2018 (voir le communiqué de presse de l’action)

*Read the original version of this article in English*

Dans un pays fortement dépendant de l’agriculture, les paysans et paysannes jouent un rôle crucial dans l’économie. Cependant, il est extrêmement décourageant de constater que ce secteur est l’un des plus exploités de notre société et que les travailleur·euse·s agricoles sont constamment harcelé·e·s et terrorisé·e·s par les forces de l’ordre. Les dirigeant·e·s paysan·ne·s et les défenseur·euse·s des droits humains luttent sans relâche pour le droit à la terre, pour l’accès aux ressources et aux moyens de subsistance mais font face à des menaces, à des arrestations illégales, voire à des exécutions extrajudiciaires perpétrées par les forces de sécurité de l’État. Les personnes tuées, défendent leurs fermes et leurs terres ancestrales contre l’accaparement des terres par de grandes sociétés minières ou de l’agrobusiness. Celles et ceux qui sont tué·e·s s’opposent à la militarisation excessive et aux violations des droits humains dans les zones rurales.

Désolé, cet article n’existe pas en français.
Politique belge Défenseurs des droits humains Belgique
logo article
Defend the defenders

Espace pour les défenseurs des droits humains en Belgique : Bref aperçu de la situation en 2021-2022

Tim Goedemé et Yannick De Backer - Institut Fédéral pour la Protection et la Promotion des Droits Humains [1]

Une démocratie solide ne peut exister sans un « espace civique » suffisamment ouvert, dynamique et sûr. L’espace civique est l’espace qui permet aux citoyens d’exercer un certain nombre de droits fondamentaux, comme la liberté d’expression, la liberté d’association, la liberté de réunion et le droit de manifester, le droit à l’information et à la liberté de la presse, etc. Malgré un certain nombre de garanties solides inscrites dans la Constitution belge et une société civile très développée, un espace civique de qualité n’a rien d’une évidence.

Désolé, cet article n’existe pas en français. Langue d’origine : fr All the versions of this article: nl
Politique belge Défenseurs des droits humains Belgique
logo article
Defend the defenders

Ruimte voor mensenrechtenverdedigers in België: Een beknopt overzicht van de situatie in 2021-2022

Tim Goedemé en Yannick De Backer - Federaal Instituut voor de bescherming en bevordering van de Rechten van de Mens [1]

Een robuuste democratie kan niet bestaan zonder een voldoende open, levendige en veilige maatschappelijke ruimte (‘civic space’). Dat is de ruimte die door burgers wordt gebruikt om een aantal fundamentele rechten te benutten, zoals de vrijheid van meningsuiting, het recht op vereniging, het recht om in de openbare ruimte bijeen te komen en te demonstreren, het recht op informatie en persvrijheid, enzovoort. Ondanks een aantal stevige garanties in de Belgische grondwet en een groot middenveld, is een kwaliteitsvolle maatschappelijke ruimte niet vanzelfsprekend.

Désolé, cet article n’existe pas en français.
Défenseurs des droits humains Philippines
logo article
Beet The System! 2023

PHILIPPINES: Where lives and security of social movements and farming are under fire

Clarisa Ramos & Isidro Genol Jr

This article was published in preview, on the occasion of the commemoration of the assassination of Ben Ramos on 6 November 2018 (see the press release in French).

* Lire cet article en français *

In a country relying mainly on agriculture, farmers play a major role in the economy. Yet It is very depressing to know that they are one of the most exploited sectors of our society and incessantly hounded and terrorized by the state forces. Peasant leaders and human rights defenders who vigorously fight for their rights to land, resources and livelihoods are subjected to threats, illegal arrests or extrajudicially killed by elements of state security forces. Those who were killed were defending their farms and ancestral lands from landgrabbers, large-scale mining companies, big business and plantations. Those who were killed were resisting the wanton militarization and human rights violations in the rural areas.

Désolé, cet article n’existe pas en français.