Leider ist dieser Text nicht auf Deutsch verfügbar. Originaltext: fr

25/11: Soirée de discussion et d’échange sur l’Équateur

L’Équateur et sa « révolution citoyenne » sont l’un des symboles des expériences progressistes sud-américaines. Huit ans après sa première victoire électorale, Rafael Correa est souvent évoqué comme une référence dans une large part de la société civile européenne. Néanmoins, de fortes tensions sont apparues entre le gouvernement et une partie des mouvements sociaux qui ne se reconnaissent pas dans le processus. Quel bilan critique de l’expérience équatorienne peut-on tirer aujourd’hui ?

Afin de mieux saisir les enjeux, nous organisons un temps de réflexion convivial en compagnie d’observateurs engagés de la situation équatorienne. L’objectif est d’avoir un moment d’échanges et de débats ouverts entre personnes qui portent un intérêt à la situation.

Nous introduirons la soirée de discussion par de courts témoignages (5-10 min) autour de quelques enjeux emblématiques. On abordera notamment :

  • La situation générale et particulièrement les relations entre mouvements sociaux et le gouvernement (Marta Penafiel, délégué de FIAN Équateur)
  • La situation à Sarayaku, communauté indigène qui lutte pour préserver son territoire contre les intrusions des compagnies pétrolières (par des membres de l’asbl Frontière de Vie)
  • La signature ce 16 juillet par les négociateurs équatoriens d’un accord de libre-échange accord entre l’UE, le Pérou et la Colombie qu’ils avaient jusque-là refusé (Marie-Pierre Smets)
  • La plainte déposée à la Cour pénale internationale (CPI) à La Haye contre le PDG de Chevron par les victimes des activités de cette société transnationale en Équateur (Ophélie Incarao-Arlac)
  • Le concept de « Buen vivir » (Camilla Gusman-Alarc).

La soirée aura lieu dans la salle Rosa Luxembourg, à la maison de la paix (35, Rue Van Elewyck, 1050 Bruxelles) le mardi 25 novembre à 19h.

Inscription souhaitée: johan@fian.be