Helaas, dit artikel is nog niet in het Nederlands beschikbaar. Vindt u dit spijtig? Wij ook. Als u ons team van vrijwillige vertalers wilt versterken, aarzel dan niet om contact met ons op te nemen! Oorspronkelijke taal: fr
23 juni 2009

FIAN appelle à des changements en profondeur dans la politique internationale sur l’alimentation et la gouvernance du système alimentaire mondial

Bruxelles 23 juin 2009- FIAN, l’organisation internationale des Droits de l’Homme pour le droit à l’alimentation, appelle à des changements en profondeur dans la politique internationale sur l’alimentation et la gouvernance du système alimentaire mondial. FIAN salue la décision prise par le Conseil de la FAO d’organiser le troisième Sommet mondial de l’alimentation en novembre 2009, selon une déclaration faite vendredi dernier par le directeur général de la FAO. L’objectif de ce Sommet sera d’obtenir un engagement ferme de la part des leaders mondiaux d’éradiquer la faim d’ici 2025 et de s’attaquer aux causes de la crise actuelle en mettant en oeuvre de manière effective le droit à l’alimentation. Le dernier rapport de la FAO, publié le 19 juin 2009, indique que 1,02 milliard de personnes souffrent de la faim dans le monde. C’est le nombre le plus élevé de l’histoire, environ 100 millions de plus que l’année dernière et un sixième de la population mondiale. Le secrétaire général de FIAN, Flavio Valente, constate : « Nous vivons un moment crucial. Il faut des changements en profondeur dans la politique internationale liée à l’alimentation et à la gouvernance du système alimentaire. Nous appuyons un Sommet mondial de l’alimentation qui donne la priorité au combat contre les causes structurelles de la faim et qui intègre le droit à l’alimentation à tous les niveaux. Nous partageons l’appel de la FAO à un système de gouvernance plus cohérent et effectif en ce qui concerne la sécurité alimentaire mondiale. Il faut que les gouvernements et les agences intergouvernementales répondent davantage de leurs actes. La participation de la société civile est essentielle, surtout celle des mouvements paysans, des peuples indigènes, des pêcheurs artisans, des femmes rurales et des travailleurs agricoles. S’il s’agit de s’attaquer à la crise alimentaire chronique, leurs voix doivent être entendues », affirme Valente.

Plus d’infos : Flavio Valente, +49-172-139 4447 Martin Wolpold-Bosien HYPERLINK "mailto:wolpold-bosien@fian.org" \o "mailto:wolpold-bosien@fian.org" wolpold-bosien@fian.org, +49-177-339 1263

Données de la FAO: http://www.fao.org Conseil de la FAO sur le Sommet mondial de l’alimentation:
ftp://ftp.fao.org/docrep/fao/meeting/016/k5140e.pdf Voir aussi http://www.fian.org/news/press-releases/fian-demands-profound-changes-to-address-the-dramatic-increase-of-hunger