Désolé, cet article n’existe pas en français. Langue d’origine : fr All the versions of this article: nl
Appel à l’action

Boycott- UNFSS

Mobilisation pour contester le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires et reconquérir la souveraineté des peuples sur les systèmes alimentaire

Le Mécanisme de la Société Civile et des peuples autochtones (MSC) exprime ses préoccupations croissantes concernant le processus du Sommet des Nations unies sur les systèmes alimentaires et lance un appel ouvert à contester le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires afin de dénoncer, entre autres, la mainmise des entreprises sur les espaces démocratiques et de revendiquer les droits humains comme base de la transformation des systèmes alimentaire mondiaux.

Contexte

En ce début d’année 2021, FIAN Belgium rejoignait le positionnement du Mécanisme de la Société Civile et les Peuples Autochtones (MSC) en co-signant une lettre ouverte au président du CSA au sujet du Sommet sur les systèmes alimentaires. En réponse à cette lettre, la Vice-secrétaire générale de l’ONU, Amina Mohammed convoquait le 30 avril dernier le MSC à un échange constructif consacré au Sommet sur les systèmes alimentaires.

Deux visions différentes

Il ressort de cet échange que bien que Madame Mohammed ait reconnu que "le pouvoir des entreprises dans les systèmes alimentaires a porté préjudice à de nombreuses communautés et constitue un problème à traiter." Elle soutient le partenariat avec le Forum économique mondial (FEM) et n’a pas l’intention de promouvoir une nouvelle structure de gouvernance en matière d’alimentation. [1]. Alors que, selon le MSC, ce processus permet "aux entreprises les plus influentes d’exercer une influence indue sur l’élaboration des politiques publiques, y compris au sein des Nations Unies, et de prêter main forte à la mainmise exercée par les entreprises sur les systèmes alimentaires, à tous les niveaux".

En effet, selon le MSC "pour garantir la transformation des systèmes alimentaires, il est essentiel de s’attaquer aux questions d’asymétries de pouvoir, de concentration des entreprises et de capacité d’agir des peuples" le MSC.

Deux visions différentes qui ont persisté jusqu’à la clôture des échanges avec l’annonce de l’organisation de contre-événements autour du pré-sommet, en juillet et une invitation à mener un dialogue de suivi après le Pré-sommet, ce dont le groupe de Liaison se félicite.

retour en haut de la page

Une mobilisation colorée

Dans ce cadre, le MSC invitait les organisations de la société civile à boycotter le pré-sommet du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires, qui se tiendra dans un format hybride à Rome du 26 au 28 juillet. En effet, celui-ci s’avère être décisif pour l’orientation finale et les résultats du sommet.

Une mobilisation colorée en parallèle et en amont du pré-sommet s’annonce donc répartie sur trois jours, du dimanche 25 au mardi 27 juillet.


En savoir plus ?