Désolé, cet article n’existe pas en français.
Appui aux luttes

#FoodSystems4People

Les droits humains au centre des systèmes alimentaires mondiaux

Le Mécanisme de la Société Civile et les Peuples Autochtones et près de 200 organisations - dont FIAN Belgium - adressent une lettre de protestation au Président du Comité de Sécurité Alimentaire Mondiale des Nations Unies. Ces organisations appellent à un changement radical du système alimentaire mondial, accaparé par les multinationales.

Lire la lettre du Mécanisme de la société civile (MSC) au président du Comité des Nations unies pour la sécurité alimentaire mondiale (CSA)

.

Les Nations unies doivent recentrer d’urgence le Sommet alimentaire de l’ONU sur les droits humains afin qu’il respecte ses principaux objectifs, à savoir la recherche du bien-être de l’ensemble de la population mondiale et de notre planète.

En voici quelques extraits choisi :

  • Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, doit immédiatement se retirer du partenariat stratégique avec le Forum économique mondial et placer ses priorités sur les petits agriculteurs, les mouvements sociaux et les peuples autochtones.
  • Les droits de l’humain doivent être le pilier fondamental des systèmes alimentaires. Particulièrement maintenant - au milieu de la pandémie de COVID-19, alors que les inégalités, la famine et la dégradation écologique continuent de s’aggraver - les droits de l’homme et la souveraineté alimentaire doivent être la priorité absolue de l’ONU.
  • Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, doit mettre en place des mécanismes de sécurité robustes pour protéger tous les organes du Sommet de l’alimentation des Nations Unies contre les conflits d’intérêts.
  • Nous avons besoin de solutions qui placent les personnes avant le profit. Faites du bien commun une priorité !

Participer à la mobilisation en ligne et diffusez le message avec les #hashtags suivants:

@FoodSystems Summit
No to corporate @FoodSystems!
#FoodSystems4People
@antonioguterres