Désolé, cet article n’existe pas en français. Langue d’origine : fr All the versions of this article: de All the versions of this article: nl
6 December 2013

Nos ministres s’engagent (dans la mesure du possible) pour le droit à l’alimentation

Bruxelles, le 6 décembre 2013 - Le 6 décembre passé, le ministre de la coopération au développement Jean-Pascal Labille ainsi que le secrétaire d’État à l’Énergie Melchior Wathelet se prononçaient sur la cohérence des politiques avec le droit à l’alimentation. C’est dans le cadre de la campagne pour le droit à l’alimentation menée par le CNCD-11.11.11 et 11.11.11 et leurs partenaires, dont FIAN, que les Ministres ont été interpellés. La rencontre s’est achevée avec la signature de deux engagements concrets en faveur de la réalisation du droit à l’alimentation.

Concrètement, le ministre Labille s’est engagé à mettre au plus vite à l’agenda du gouvernement la création d’une conférence interministérielle sur la cohérence des politiques belges en faveur du développement. De son côté, le secrétaire d’État Wathelet s’est engagé à continuer à défendre, au niveau européen, une proposition visant à limiter au maximum l’incorporation des agrocarburants issus de cultures agricoles alimentaires en plaidant pour un plafond le moins élevé possible.

Si FIAN Belgium félicite nos deux décideurs pour ces engagements importants dans ces matières fondamentales pour la réalisation du droit à l’alimentation en Belgique et à l’étranger, il est regrettable que ces derniers ne puissent s’engager sans un « dans la mesure du possible », surtout à quelques mois des élections.

De notre côté, nous retiendrons aussi la forte déclaration du ministre Labille pour le droit à l’alimentation et l’accès à la terre qui a promis de « prendre les mesures nécessaires à la mise en œuvre des Directives volontaires pour la gouvernance foncière » . Cet engagement est d’autant plus important qu’il fait suite aux courriers d’interpellation de FIAN Belgium en la matière et qu’il est de nature à respecter les récentes Observations finales du Comité des droits économiques, sociaux et culturels demandant à la Belgique de tenir compte des Directives volontaires sur le droit à l’alimentation et les Directives volontaires sur la gouvernance foncière.

Voir l’article du CNCD-11.11.11

Voir l’article de 11.11.11