Leider ist dieser Text nicht auf Deutsch verfügbar. Originaltext: fr

Un Manuel populaire pour guider les luttes

Lancé cette semaine, le Manuel populaire sur les Directives pour la Gouvernance des Terres, Pêches et Forêts servira de référence pour les communautés affectées pour affirmer leurs droits.

Ce document est le fruit d’un travail collectif et participatif du Groupe de travail Terre et territoire du Comité international de Planification pour la souveraineté alimentaire (IPC). Le Manuel populaire est un guide pédagogique et didactique qui vise à faciliter la compréhension des Directives et à offrir une orientation pratique concernant les modalités selon lesquelles les communautés concernées peuvent les utiliser dans leurs luttes. l met pour cela en exergue les éléments qui répondent à leurs besoins et fournit des conseils portant sur les mécanismes, les stratégies et les actions qui peuvent être mis en oeuvre pour entamer un dialogue et défendre les droits humains et la justice sociale dans les processus, institutions et pratiques à la base de la gouvernance foncière.

Pour les organisations paysannes, de pêcheurs, de pastoralistes, de peuples autochtones, de sans terre, de jeunes, hommes et femmes, et de la société civile, d’une manière générale, les Directives volontaires pour la gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale constituent un instrument international pouvant être utilisé pour faire valoir leurs droits.

Vous pouvez le télécharger ici:

PDF - 4 MB

NOTES AUX RÉDACTEURS:

- Les Directives volontaires pour la gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale est le premier accord mondial adopté par les États sur les régimes fonciers mis au point grâce à un processus intergouvernemental ouvert avec la participation pleine et effective d’une vaste gamme d’acteurs concernés.

- Les Directives sont fondées sur les droits humains et peuvent servir de tremplin pour revendiquer et défendre l’accès et le contrôle des ressources naturelles.