Leider ist dieser Text nicht auf Deutsch verfügbar. Originaltext: fr Andere Übersetzungen: nl
24. Juni 2013

Lancement du Réseau mondial pour le droit à l’alimentation et à la nutrition

24 juin 2013, Vienne – Après deux années de consultation, le Réseau mondial pour le droit à l’alimentation et à la nutrition sera officiellement lancé en Autriche le 24 juin 2013, dans le cadre de la semaine d’action Vienne+20 qui commémore le 20ème anniversaire de la Conférence mondiale sur les droits de l’Homme de 1993 de l’ONU. Le lancement du Réseau constitue une étape importante dans la construction d’une action commune entre les organisations de la société civile qui défendent l’intérêt public et les mouvement sociaux afin qu’ils agissent de concert en faveur de la réalisation de l’un des droits les plus souvent violés au monde – le droit humain à une alimentation adéquate et à la nutrition.

Le Réseau est une initiative lancée par des organisations de la société civile de défense de l’intérêt public et par des mouvements sociaux internationaux, incluant des paysan(ne)s, des pêcheurs(euses), des pasteurs, des peuples indigènes, des travailleurs(euses) agricoles et des producteurs(rices) alimentaires. A ce jour, 20 mouvements sociaux internationaux et organisations de la société civile ont confirmé leur adhésion au Réseau. Celui-ci ouvre un espace politique consacré au dialogue et à la mobilisation de ses membres visant à responsabiliser les États afin qu’ils honorent leur obligation de réaliser le droit à l’alimentation et à la nutrition. Il appuie les luttes des mouvements sociaux et de tous les groupes qui, s’opposant à la violation de ces droits, peuvent souffrir de la répression, la violence et la criminalisation. Enfin, il travaille à mettre un terme à l’impunité à l’égard des acteurs non étatiques qui violent les droits humains et aux violations tolérées par les États en la matière.

A l’occasion de la réunion de lancement, les membres fondateurs du réseau mondial venus d’Asie, Afrique, Europe et des Amériques expliqueront la nécessité de cette initiative, sur base de leurs expériences vécues dans les luttes locales, nationales et internationales contre des violations du droit à l’alimentation et à la nutrition.

Le Rapporteur Spécial des Nations Unies pour le droit à l’alimentation, Olivier De Schutter, parlera du rôle de la société civile dans le renforcement de l’obligation de rendre des comptes en matière de droit à l’alimentation. « Le droit à l’alimentation n’est pas un symbole : c’est un outil. L’implication de celles et ceux qui sont le plus touché(e)s par la faim et la malnutrition modèle les politiques qui les affectent. De même, la création de voies permettant aux populations pauvres de responsabiliser les États est essentielle à toute stratégie efficace visant la sécurité alimentaire. C’est seulement en travaillant avec les pauvres que nous pouvons travailler pour les pauvres. »

L’Appel à l’Action du Réseau stipule : « Tous les êtres humains, sans discrimination, ont droit à la pleine jouissance de leur droit à une alimentation adéquate et à la nutrition. Ce droit garantit la participation informée des personnes à la prise de décision et à l’élaboration de politiques publiques visant à l’approvisionnement d’aliments nutritifs, en quantité suffisante, de manière économiquement, politiquement, socialement et écologiquement durable, dans le cadre de la souveraineté alimentaire et des peuples. »

Les 20 membres fondateurs du Réseau sont :
Organisation mondiale contre la torture (OMCT) ; Forum mondial des pêcheurs et des travailleurs de la pêche (WFF) ; Forum mondial des peuples de pêcheurs (WFFP) ; Alliance mondiale des peuples autochtones mobiles (WAMIP) ; Terra Nuova ; Right to Food Campaign India ; Mouvement populaire pour la santé (PHM), Observatoire DESC ; ICCO ; Plate-forme inter-américaine pour les droits humains, la démocratie et le développement (PIDHDD) ; Réseau International d’Action pour la nutrition infantile (IBFAN) ; Conseil international des traités indiens (IITC); Union internationale des travailleurs de l’alimentaire (UITA) ; FIAN International ; Alliance œcuménique « Agir ensemble » (EAA) ; Dan Church Aid (DCA) ; Centro Internazionale Crocevia ; CIDSE alliance internationale d’agences catholiques de développement ; Brot für die Welt ; Réseau africain pour le droit à l’alimentation (ANoRF-RAPDA).

Lisez l’Appel à Action ici.

Lisez la charte du Réseau ici.

Visualisez l’invitation au lancement ici.

Pour plus d’information, veuillez contacter Martin Wolpold-Bosien à wolpold-bosien@fian.org