23 juni 2022
Communiqué de presse

Une délégation africaine devant le siège de l’entreprise belge SIAT pour réclamer leurs terres et exiger le respect des droits humains

22 juin 2022

Ce mercredi 22 juin, une délégation de communautés de Côte d’Ivoire, du Ghana et du Nigeria, accompagnée d’ONG locales et belges, s’est rendue devant le siège de SIAT-Group à Bruxelles. La délégation a remis une lettre aux autorités de l’entreprise belge pour dénoncer l’accaparement de leurs terres et la violation de leurs droits. Elle exige que tout dialogue se déroule dans les régions affectées sur place, et de façon inclusive, équitable et transparente. La participation active des communautés locales est essentielle pour l’élaboration d’un processus de réparation juste.

Cinq représentantes et représentants communautaires et de la société civile venant du Ghana, du Nigeria et de Côte d’Ivoire sont à Bruxelles pour dénoncer l’accaparement de leurs terres par une entreprise belge spécialisée dans la production de caoutchouc et d’huile de palme, SIAT (Société d’investissement pour l’agriculture tropicale), et son impact négatif sur les populations locales.

Ils ont organisé une action devant les bureaux de l’entreprise, à Zaventem.

Communiqué de presse 22/06/22 : Une délégation africaine devant le siège de l'entreprise belge SIAT pour réclamer leurs terres et exiger le respect des droits humains

Pancartes, bannières, slogans, les messages étaient unanimes: “rendez-nous nos terres”, “Non à la déforestation pour les plantations industrielles", “Droits humains avant le profit”. Un moment symbolique était organisé, avec des signes de mains en rouge sur les pneus. Le message est clair “Nous ne voulons pas mourir pour votre caoutchouc". Enfin, les communautés affectées ont lu - en français et en anglais - la lettre qu’ils ont remise au CEO de SIAT. On peut y lire:

“Nous considérons que toute discussion entre le GROUPE SIAT, les personnes affectées par ses activités et les représentants de leurs intérêts, doit avoir lieu directement sur le terrain. Si une telle communication a lieu, elle doit être transparente, équitable, inclusive et menée de bonne foi.”

SIAT fait partie des cinq grandes entreprises qui contrôlent à elles seules 75% des plantations de palmiers à huile en Afrique. Elle vend ses produits à base d’huile de palme à de grandes multinationales telles qu’Unilever et Nestlé, et ses produits en caoutchouc alimentent les chaînes d’approvisionnement de géants internationaux du pneumatique tels que Michelin et Goodyear.

Complément d’information

Contacts

Presse belge :

Presse européenne:

Presse africaine :

  • Sinan Ouattara Issifou (français), Représentant des communautés locales de Famienkro, Côte d’Ivoire T : +225 0707364967 - lupote86@gmail.com
  • Daleba Nahounou Pierre Lautti (français), Jeunes Volontaires pour l’environnement, Côte d’Ivoire T : 225 0747272953 nahounou24@yahoo.fr
  • Wisdom Koffi Adjawlo (anglais), Youth Volunteers for the environment, Ghana T : +233249648407 - adzawlo01@yahoo.fr