Journée internationale des luttes paysannes

Mobilisations les 17 et 18 avril

On en a gros sur la patate !

17 avril 2020

Mobilisations du 17

Bruxelles : Kata de la houe, action symbolique près de Schuman
Gand : bus tour sur des terres agricoles menacées en région Flamande

18 avril 2020

Journée de mobilisation et d’action

Frameries (Région de Mons)

Journée internationale des luttes paysannes
Plantation de patates biologiques sur des terres rachetées par l’industrie - Accueil dans une ferme biologique - Ateliers - Jeux - Assemblée - Match d’impro - Rencontre de collectifs en lutte contre l’agro-industrie - Apéro-repas paysan

19 avril 2020

Libramont : plantation de patates sur le site de la Petite Foire à Semel
Liège : mobilisation contre l’implantation du méga-projet Ali-baba

Défendons l’agrigulture paysanne et familiale
Dénonçons les dérives de l’agroindustrie

En frites, en stoemp, en purée, en croquettes ou rissolées, les patates constituent une base essentielle de notre alimentation et de notre culture. Fraîches ou transformées, nous en mangeons entre 16 et 53 kg par an… Mais que se cache-t-il derrière ces épatantes patates ?

Comment sont-elles produites et transformées ? Quelles sont les variétés cultivées et en quelle quantité ? Sont-elles mangées sur place ou sont-elles exportées ? Quel est l’impact de la production de patates sur le prix des terres agricoles en Wallonie ? Qui contrôle les marchés et filières et quelle incidence cela a-t-il sur les pays du Sud ? Quels impacts ont nos délicieux paquets de frites sur la biodiversité, les sols et le climat ? Bref… C’est quoi le secteur de la patate dans nos régions ?

Avec environ 4 millions de tonnes de pommes de terre produites par an, on aurait de quoi nourrir près de 15 fois la Belgique. Pourtant, il y a peu de chance que les patates fraîches que nous mangeons soient cultivées sur des terres belges ! La patate est en effet un grand secteur de transformation et d’exportation... Ce qui n’est pas sans conséquences pour les agriculteur.trice.s de Belgique et du “Sud” qui, déjà soumis aux aléas climatiques, doivent subir les humeurs du marché mondial. Quand on y pense, il y a de quoi se friter !

GRANDE MOBILISATION LE 18 AVRIL À FRAMERIES (Région de Mons)

A Frameries, on se mobilise contre la société Clarebout. Ce géant de la patate a un projet d’usine de frites destinées à l’exportation et achète massivement des terres agricoles. Ce modèle, on n’en veut pas. Tout ça avec le soutien des pouvoirs publics qui mettent la purée pour soutenir le gratin de la patate agro-industrielle, alors que des alternatives concrètes, paysannes et agroécologique, disparaissent sous la pression.

Patatistes de tous les territoires, rejoignez-nous ! Ensemble dénonçons les impasses du système productiviste agricole et soutenons les agriculteur.trice.s qui cultivent des alternatives !

AU PROGRAMME
10:30 à 19h00 : Plantation de patates biologiques sur des terres rachetées par l’industrie - Accueil dans une ferme biologique - Ateliers - Jeux - Assemblée - Match d’impro - Rencontre de collectifs en lutte contre l’agro-industrie - Apéro-repas paysan

AILLEURS EN BELGIQUE
Bruxelles le 17 avril : Kata de la houe, action symbolique près de Schuman
Gand le 17 avril : Bus Tour sur des terres agricoles menacées en région Flamande
Libramont le 19 avril : Plantation de patates sur le site de la petite foire de Semel

La Journée Internationale des luttes paysannes est l’occasion de s’engager pour le respect des droits des paysan.ne.s du monde entier et contre l’agro-business.

CHANGEONS LES SYSTÈMES ALIMENTAIRES
LE 18 AVRIL ON ENVOIE LA PURÉE !

Appel

Paysan.ne.s, jardinier.ère.s, coopérateur.ices, mangeurs.euses engagé.e.s, activistes et militant·e·s pour la souveraineté alimentaire et la justice climatique, cuisinier.ère.s, utilisateur.trice.s des circuits courts, membres d’associations engagées dans les alternatives paysannes, cet appel est pour vous ! Venez, tout le gratin de l’agriculture paysanne sera là… et aura la patate !

Charlotte, Nicola, Anabelle et toutes les personnes au nom patatiste repartiront avec une surprise paysanne !

Pour donner un coup de main bénévole, plusieurs chantiers des Brigades d’action paysanne ont été mis en place :
- un chantier pour aider à la préparation la veille : mise en place des stands, bars, tables, banderoles, panneaux, etc. liés à l’événement. Épluchage de patates, préparation de la grange, dodo sous tente et histoires drôles à la lampe de poche sont aussi au programme
- un chantier pour aider à la logistique et à l’animation le jour J : tenir des stands d’animations et de jeux pour enfants ; tenir le bar pendant 1h ou 2h ; aider à la vente de frites ; participer à une action militante de plantation de patates

====> Pour en savoir plus sur le secteur de la patate ou sur l’organisation de ces deux jours de mobilisation, rendez-vous sur : http://www.luttespaysannes.be/.