15 mars, grève globale pour le futur !

Suite à l’appel international lancé par Greta Thunberg, des jeunes de plus de 43 pays feront grève pour le climat le vendredi 15 mars.

En Belgique, les jeunes invitent l’ensemble de la société à leur emboîter le pas. Des centrales syndicales, des académiques, de nombreux professeurs soutiennent déjà cet appel. Afin de le soutenir publiquement, de nombreuses associations, ONG, organisations et collectifs préparent une déclaration disponible prochainement.

15 mars, grève globale pour le futur !

Appel de Youth For Climate

" En 2015, nos gouvernements se sont engagés à Paris, de protéger notre futur en gardant le réchauffement climatique en-dessous les 2 degrés Celsius, de façon juste au niveau sociale en climatique. Trois ans ont passe et notre futur semble plus sombre que jamais. Le pari gourmand est que trois degrés Celsius de réchauffement serait acceptable ! Les scientifiques ont des preuves que même 2 degrés de réchauffement vont causer des famines, sècheresses, inondations, tornades, guerres et extinction.

Et tout cela car les adultes d’aujourd’hui s’en fiche de demain. Ils volent notre future en face de nos yeux ! Les adultes ne sont pas assez mature pour nous raconter la réalité des choses, même cela les enfants doivent s’en occuper !

Pourquoi étudier pour un futur qui bientôt ne sera plus, et si personne ne fait rien pour sauver ce futur ? Quel est le sens d’apprendre des faits si les faits les plus importants ne signifient rien pour notre société ? Quel est le sens de l’éducation si nos gouvernements n’écoutent pas les personnes éduquées ?

Aujourd’hui nous utilisons 100 millions de barils de pétrole chaque jour. Il n’y a pas de loi pour changer cela. Il n’y a pas de règles pour garder ce pétrole dans la terre. Nous ne pouvons pas sauver le monde en jouant selon les règles, car les règles doivent changer.

Greta Thunberg nous a inspiré en faisant le grève devant son parlement suédoise chaque vendredi.
Depuis août 2018, des milliers d’étudiants dans plus de 30 pays du monde entier ont fait la grève devant 300 parlements et mairies.

Le 15 mars, nous allons créer une grève profonde ensemble. Pour montrer que la crise climatique est une vraie crise ! Rejoignez-nous !

Nous faisons la grève pour dire à nos gouvernements de faire leurs devoirs et de nous donner des preuves. Nous voulons de preuves d’un chemin sur bien au-delà les 2 degrés !

Si les adultes ne sont pas capables de nous donner cette preuve, ils doivent être honnêtes, et admettre cet échec. Qu’ils se joignent à notre grève !

Tous les adultes honnêtes, sans preuve, se joindront à notre grève le 15 mars.
Dit a tes adultes de soutenir notre grève, dit leur de nous joindre, dit leur que tu as besoin d’eaux pour avoir un chance de survie dans le futur !

Depuis 40 ans déjà, toutes le couleurs politiques, sont en train de perdre la guerre contre le changement climatique. Maintenant on a seulement le temps de réduire le sévérité du désastre !

Nous avons besoin de preuve ! Global Climate Strike For Future ! Un appel aux jeunes du monde ! "

FIAN Belgium soutient la grève du 15 mars

Car sa lutte et ses actions de tous les jours pour la souveraineté alimentaire et les droits humains sont en concordance avec ces revendications. Les mobilisations citoyennes se multiplient et redoublent d’intensité pour initier des réflexions et réponses concrètes aux fléaux de notre époque. Mobilisations contre l’inaction climatique et sociale, lutte pour la préservation de l’environnement et des terres agricoles, grève pour les droits des femmes, manifestation contre le racisme,... les jeunes, les femmes, les "minorités" se font entendre haut et fort !

- Pour plus d’informations sur les liens entre agriculture, genre et changement climatique, lire l’article paru dans notre dernière édition du Beet The System, "Convergence des luttes : pour qu’elles récoltent ce qu’elles sèment", page 43 :
"Si le changement climatique se fait ressentir partout sur le globe, on sait toutefois qu’il n’affecte pas tout le monde de la même façon. L’agriculture étant vulnérable face aux changements climatiques, lorsqu’elle est mise à mal par ceux-ci, les personnes qui vont être le plus affectées sont celles dont les moyens de subsistance (alimentation ou source de revenus) en dépendent directement. Ce sont donc les populations rurales les plus pauvres qui en pâtissent le plus. À travers le monde, ils sont au nombre de 2,5 milliards de personnes. Parmi elles, les femmes subissent les impacts du changement climatique avec une plus grande intensité."

Bonne(s) grève(s) à toutes et tous !